Les Arts du rire

Philippe LAURENT

Tout est bon dans le triathlon



Que faire pour « rester dans la « course » » ?Un jeune homme de 50 ans (si... c’est jeune !) sort de son canapé, zapette à la main et visionne pour la énième fois le DVD d’un triathlon qu’il a couru il y a quelques années.

Débordé par son enthousiasme et ignorant un physique qui a coulé vers le bas, il va très vite délaisser le commentaire pour passer à l’action, entraînant avec lui le public dans sa course folle.

Le spectateur vit les trois épreuves au rythme des péripéties du champion. Il rit de bon cœur de son air gauche, s’esclaffe devant tant de bonne volonté, si peu de prédispositions pour un sport aussi exigeant et tellement de mauvaise foi pour... rester dans la course !

Philippe LAURENT