Les Arts du rire

Raymond Forestier

Le Marginal



J’ai conçu ce spectacle d’une heure quinze et sept minutes, il est vrai intéressé avant tout par le créneau horaire qui me semble pouvoir s’adapter à mon rythme de travail quotidien, entre 20 heures et 21 heures 30, ni trop tôt, ni trop tard.
Dans un dernier spectacle, ou peut-être pas, j’ai choisi un bon prétexte pour tout nous dire : rire de tout, de nous, de vous... de moi. Comme à l’occasion d’un pot de départ, une coupe de champagne à la main, sous l’œil unique d’un régisseur dyslexique aux initiatives inattendues, j’en profiterai pour proposer au public de partir une heure plus tôt, sans oublier bien sûr d’évoquer les bons souvenirs que nous avons partagés au sein de notre société ces vingt dernières années.
J’évoquerai, entre deux gorgées de champagne pétillant ou pas, les ados, Picasso, les cathos, Belmondo, un taureau, Molière et Dracula, sans omettre de converser des mosquées, Annie Cordy, la faim dans le monde, le Père Noël, les poissons rouges, Corneille, le gratin dauphinois, Titanic, Madame de Fontenay, Le Radeau de la Méduse, Le Sacre de Napoléon, les petits, les arabes, les handicapés,
Gérard Louvin, ma sœur, France Gall, la galette des rois et pourquoi pas, un petit tour de magie mentaliste, après avoir repris quelques chansons en chœur pour passer le temps qu’il nous restera à ne rien faire.
Oui, tout ça peut paraître prétentieux de ma part mais croyez-moi, il aurait été malhonnête de ne pas l’être.
Dans la vie, si tu veux faire du pognon, soit tu te lèves de bonne heure, soit tu as du talent... Moi, tout petit, le matin, quand je voyais ma tête dans la glace, je me recouchais... Je me doutais que j’avais du talent.
Raymond.

À travers plusieurs spectacles, présentés au Théâtre Montmartre et au Festival d’Avignon, Raymond se découvre sous différents aspects, pour partager ses propres idées, son humour en toute franchise. En dehors de ces divers shows, il collabore avec bon nombre d’humoristes et participe à de nombreux événements culturels tels que le festival de Montréal « Juste pour rire », l’open du rire « Rire et chansons », ou encore le plus grand rendez-vous annuel des humoristes français « La nuit du rire », auquel il participe durant trois années consécutives sur la scène mythique de l’Olympia. Il participe également à des pièces comiques comme Le Comic Street ou Paris Hilton ou la vraie vie de Nancy Campanile, jouée au théâtre du Petit Gymnase à Paris.

Raymond Forestier